Partagez l’article

Dernier checkup avant de valider sa feuille de déclaration de revenus

Les contribuables qui vivent seuls avec des enfants à charge ont droit à des avantages fiscaux selon leurs situations. Pour bénéficier de ces avantages, il est essentiel de bien remplir sa déclaration d'impôts et de cocher les cases correspondantes. Dernier checkup avant de valider sa feuille de déclaration de revenus.

 

Situation du foyer fiscal et parent isolé

 

Dans la portion « Situation du foyer fiscal », la case C est précochée pour les contribuables célibataires ou vivant en concubinage. La case D concerne les célibataires divorcés ou séparés. Dans la portion « Parent isolé », les contribuables qui vivent seuls (hors concubinage) doivent cocher la case T. Ils ont droit à une part entière de quotient familial pour le premier enfant à charge exclusive au lieu d’une demi-part. Les parents célibataires qui ont la garde alternée de leurs enfants ont droit à une demi-part pour chacun des deux premiers enfants en garde alternée au lieu d’un quart de part. La case L concerne les parents qui vivent seuls sans enfant à charge mais ont au moins un enfant imposé distinctement ou déclaré avoir eu un enfant décédé après ses 16 ans ou à la guerre. Ces derniers peuvent bénéficier d’une demi-part supplémentaire de quotient familial s’ils ont élevé seul leur enfant pendant au moins 5 ans.

 

Déclarer un divorce en 2023 et les cases P et W pour l'invalidité

 

En cas de divorce ou de rupture d’un PACS en 2023, les contribuables doivent cocher eux-mêmes la case D de leur déclaration d’impôts et préciser la date de la rupture dans la case Y. Ils sont alors imposables séparément de leur ex-conjoint et doivent remplir une déclaration individuelle pour toute l’année fiscale. Les titulaires de la carte mobilité inclusion mention « invalidité » ainsi que les contribuables invalides à 40 % au moins et qui perçoivent une pension d’invalidité pour accident du travail, une rente pour maladie professionnelle ou une pension du Code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre doivent cocher la case P de leur déclaration de revenus. Ils bénéficient ainsi d’une demi-part supplémentaire de quotient familial. La case W permet quant à elle aux personnes âgées de 74 ans et plus, veuf ou veuve de guerre d’obtenir une demi-part supplémentaire.

 

Bien déclarer les frais de garde et les pensions alimentaires

 

Les contribuables qui font garder leurs enfants par un prestataire (crèche, périscolaire, nounou, etc.) doivent mentionner les montants relatifs à la garde extérieure de leurs enfants (âgés de moins de 6 ans au 1er janvier 2023) pour bénéficier d’un crédit d’impôt. Ils doivent remplir les cases 7GA à 7GG « Frais de garde des enfants de moins de 6 ans ». Les dépenses engagées dans le cadre de la garde extérieure d’enfants de 6 ans et plus ouvrent quant à elles droit à un avantage fiscal dans le cadre des services à la personne. Les frais doivent être renseignés dans la case 7DB. Les pensions alimentaires versées aux enfants mineurs sont déductibles du revenu imposable, hors résidence alternée ou charge partagée et doivent être inscrites dans les cases 6GI et 6GJ. Les montants versés à un enfant majeur doivent être renseignés dans les cases 6EL et 6EM. Les « autres pensions alimentaires », comme les versements à un ascendant, sont déductibles selon les ressources et doivent être inscrites dans la case 6GU.

 

Attention à la case 2OP pour les revenus issus du capital et ne pas oublier de déclarer les dons

 

La case 2OP concerne la « flat tax », le taux unique imposé par défaut aux revenus issus du capital. Elle permet un prélèvement forfaitaire de 30 % sur les intérêts et gains de placements perçus en 2023 (12,8% d'impôt sur le revenu + 17,2% de cotisations sociales). Si la case n’est pas cochée, la flat tax s’applique par défaut. Les foyers peu imposables doivent la cocher pour y renoncer. Les dons effectués à diverses organisations peuvent également permettre de bénéficier de réductions d’impôt. Les montants des dons relatifs aux œuvres ou organismes d’intérêt général sont renseignés dans la case 7UF. Les dons aux organismes d’aide aux personnes en difficulté doivent être inscrits dans la case 7UD, ceux effectués à des associations culturelles sont à inscrire en case 7UG. Les versements sous forme de dons ou de cotisations à un parti politique peuvent également ouvrir le droit à une réduction d’impôt sous certaines conditions. Les montants doivent être indiqués dans les cases 7AC, E ou G.

 

Les abonnements aux journaux

 

La souscription à un premier abonnement de 12 mois (souscrit entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2023) à un journal, à un trimestriel ou à un service d’information politique et générale en ligne peut permettre de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % des dépenses effectuées. Le montant relatif à l’abonnement doit être renseigné dans les cases 7PA ou 7PB.


Sur le même sujet…

Location saisonnière : Ce cas de force majeure qui permet de louer plus longtemps
Déclaration de revenus : que faire en cas d'erreur ?